Guillaume Leclere, à la tête du restaurant éponyme venant de déménager récemment au 8 rue André Michel à Montpellier, a fait le choix de MyBeezBox pour développer son offre de bons cadeaux. Connu pour délivrer une « cuisine d’arrivage », le chef revient sur les avantages de cette solution.

___

Atabula | Quel regard portez-vous sur la vente de bons cadeaux ?

Guillaume Leclere | Aujourd’hui, au vu de la demande grandissante, il est indispensable de proposer ce genre d’offres au client. Si l’intendance des bons cadeaux peut s’avérer hasardeuse, les outils comme MyBeezBox nous facilitent grandement la tâche. Je pense que cette offre rencontre son public, car elle s’est depuis peu simplifiée : n’importe quel client peut, s’il le souhaite, se rendre sur le site de l’établissement et acheter un bon cadeau le soir à 23h pour l’offrir le lendemain. Je remarque également que ce genre de présents se démocratise. En tant que restaurateur, c’est assez drôle de se rendre compte que les gens offrent un bon cadeau pour remercier tout est n’importe quoi : pour l’aide à un déménagement, avoir gardé un animal de compagnie, ou un anniversaire, etc. Aujourd’hui, avec une enveloppe entre 100 et 200€, il est possible d’offrir un cadeau qui dans 80% des cas fera plaisir.

Comment votre boutique cadeau a-t-elle évolué avec le temps ?

Nous avons lancé notre boutique cadeau depuis seulement trois mois, il y a donc eu très peu de changements depuis. Nous réfléchissons néanmoins à proposer plusieurs offres complémentaires en plus des repas, à l’instar de formules en immersion où les gens pourraient passer une journée à nos côtés, de la mise en place à la dégustation du repas. Une prestation vendue également sous forme de bons cadeaux. Du point de vue des ventes, elles ont explosé dès le lancement de l’offre. En trois mois, nous avons écoulé 180 bons. Certains restaurants gastronomiques commercialisent jusqu’à 50 bons cadeaux la semaine avant Noël, soit un gain de 50 000€ supplémentaire juste avant de clôturer l’année. Avec cette solution, tout le monde est gagnant : le restaurateur, la personne qui reçoit le cadeau, et même l’équipe, puisque les clients venant s’attabler grâce à un bon cadeau laissent généralement plus de pourboire.

Pourquoi avoir choisi la solution MyBeezBox ?

J’ai découvert MyBeezBox grâce à des confrères. Dès le premier contact, j’ai de suite vu qu’il s’agissait de la solution dont j’avais besoin. Elle est personnalisable, facile à mettre en place, et facile d’utilisation pour les clients. J’apprécie travailler avec l’équipe qui est super dynamique et très réactive. En restauration, nous manquons de temps et nécessitons que les choses soient efficaces.

Si vous aviez un conseil à donner à un chef qui souhaite lancer des boutiques cadeaux, quel serait-il ?

Il ne faut pas réfléchir ! L’investissement est minime par rapport aux bénéfices. Les bons cadeaux octroient une belle visibilité : par exemple, dans un repas de famille, si un membre offre un repas à des grands-parents, pendant au moins quelques dizaines de minutes, une partie de la table échange sur l’établissement en question. Il s’agit d’un beau moyen de gagner de la visibilité. Aussi, en tant que restaurateurs, nous avons le devoir de répondre à la demande des clients. Bientôt, les bons cadeaux seront indispensables, et ceux qui ne les proposeront pas manqueront quelque chose au niveau de leur image. 

___

Pratique | Lien vers MyBeezBox | Lien vers le Restaurant Leclere

Photographie | Instagram Guillaume Leclere