Parmi une belle programmation qui rythmera trois jours de festivités, Atabula a repéré dix chefs à ne pas manquer lors de l’évènement culinaire Omnivore. Top départ le samedi 10 septembre 2022 à 10h30 au Parc Floral de Paris (12 arr.).

___

Adrien Cachot : samedi 10 septembre – 10h30/11h05 – grande scène 
En attendant de trouver le lieu idéal pour poser ses couteaux, le finaliste de la saison 11 de Top Chef, qui a récemment achevé une résidence réussie de six mois au Perchoir Ménilmontant (Paris) ouvre le bal sur la grande scène d’Omnivore. Une gueule, un franc-parler et un vrai talent : une démo à ne pas rater !

_

Harouna Sow : samedi 10 septembre – 11h15 /11h50 – grande scène 
Originaire de Mauritanie, cette figure emblématique de l’association Refugee Food, est désormais à la tête de son propre restaurant : Waalo (Paris, 2e arr.). Un projet qui ne l’empêche pas d’accompagner les actions d’aide alimentaire de l’association, en chapeautant notamment son nouveau restaurant social baptisé La Cantine des Arbustes (Paris, 14e arr). Les cuisines africaines, c’est l’avenir ; alors autant écouter dès maintenant les propos bien pesés d’Harouna Sow.

Tom Meyer : samedi 10 septembre 16h20/16h55 – grande scène 
Il s’occupe de l’une des tables les plus excitantes actuellement à Paris, il a une tête (très) bien faite, il prépare le MOF et peut rêver d’un avenir radieux dans le monde de la restauration. Tom Meyer a tout pour lui et nul doute que ses mots sur la grande scène seront à la hauteur du bonhomme.

_

Romain Meder : samedi 10 septembre – 17h50/18h25 – grande scène 
À la tête du Domaine de Primard, hôtel de luxe des Domaines de Fontenille à Guainville (Eure-et-Loir), Romain Meder poursuit ses recherches autour de la naturalité. Une manière de concevoir la cuisine développée au Plaza Athénée à l’époque Ducasse. Homme posé, chef talentueux, intelligence affutée : une démo à suivre.

_

Jérôme Jaegle : dimanche 11 septembre – 11h15/11h50 – grande scène 
Jérôme Jaegle (Alchémille), vainqueur du Bocuse d’Or France 2010, détient « une passion pour la cuisine et de l’amour pour la nature », rappelle opportunément le petit texte que lui consacre Omnivore. Grâce à quatre potagers et deux vergers, ce fils et petit-fils de bouchers-charcutiers conçoit ses menus comme des promenades bucoliques et développe une cuisine singulière, largement tournée vers le végétal. Tous ceux qui se sont attablés à l’Alchemille loue son savoir-faire et sa vision culinaire. Forcément, ses propos ne peuvent qu’être de grande qualité.  

_

Félix et Nidta Robert : dimanche 11 septembre – 16h20/16h55 – grande scène 
Le duo ayant réalisé ses classes chez Alexandre Gauthier à la Grenouillère vient d’inaugurer son premier restaurant baptisé Arborescence (Croix). Dans cette ancienne filature du 20e siècle, le couple délivre une cuisine « fusionnelle » empreinte d’imaginaire. Un duo prometteur ; à découvrir, au moins en mots, sur la grande scène.

_

Ana Roš : dimanche 11 septembre – 17h50/18h25 – grande scène 
La cheffe slovène, à la tête de son restaurant Hiša Franko, fait le déplacement dans la capitale. Militante pour une cuisine proche de l’agriculteur, herbacée et sauvage, Ana Roš est considérée comme l’une des meilleures cheffes de Slovénie. Son expérience et son regard, loin de nos frontières, ne peuvent être que salvateurs.

_

Dylan Watson-Brawn : lundi 12 septembre – 11h15/11h50 – grande scène 
Natif de Vancouver, Dylan Watson-Brawn a roulé sa bosse au sein de Ryugin (Tokyo), ainsi qu’au Noma (Copenhague). C’est en 2014 qu’il lance dans son appartement berlinois Ernst, un restaurant de comptoir accueillant pas plus de 12 convives. Une telle expérience et un tel restaurant ne peuvent donner qu’un discours résolument personnel.

_

Sebastien Tantot : lundi 12 septembre – 12h45/13h20 – grande scène 
À la tête de l’Auberge À La Bonne Idée, Sebastien Tantot régale tout ce qui compte de gastronomes avertis. Sa partition culinaire frise l’excellence. Sa sensibilité exacerbée se retrouve dans chacun de ses plats ; elle avait ému les spectateurs lors d’Omnivore Nord. Nul doute que cela se reproduira à Paris.

_

Dieuveil Malonga : lundi 12 septembre – 15h35/16h10 – grande scène 
Le cofondateur de la plateforme Chefs in Africa, diplômé de l’école Adolph-Kolping-Berufskolleg en Allemagne, a choisi Kigali (Rwanda) pour ouvrir en 2020 son restaurant autour de l’afro-fusion (Meza Malonga). Plus que jamais, il faut suivre la cuisine africaine et ses dignes représentants qui peuvent enfin s’exprimer. À voir et à écouter avec attention.

___

Pratique | Lien vers l’évènement

Photographie | Omnivore