Après de terribles incendies cet été dans la région bordelaise, la question se posait de savoir si les raisins n’avaient pas absorbé certaines molécules pouvant provoquer un goût de fumée dans les futurs breuvages. Les experts se veulent rassurants… pour cette année.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.