Le guide Michelin est-il simplement maladroit ou vraiment mauvais ? Dans les deux cas, au regard de l’importance du sujet, il commet une faute grave. Alors qu’il prétend depuis plus de cinq ans appliquer les mêmes critères de notation partout dans le monde, le Michelin vient de démontrer, dans une communication récente, que tel n’est pas le cas. Et Atabula avance d’autres arguments qui confirme un ‘deux poids deux mesures’ coupable.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.