La rude France des cuisines d’hier s’est muée en quelques années en magique école des fans. À chaque jour, son prix du meilleur je ne sais quoi, son champion de France de pas grand-chose et, au pays de l’universalisme, son champion du monde de tout et de rien. Ce serait bien que ça change.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.