Après le succès planétaire des cuisines chinoise et japonaise, la petite soeur coréenne prend son envol. Du goût, du sain et une communication déjà bien rodée, celle que l’on surnomme K-Food a toutes les qualités pour s’imposer plus encore dans nos assiettes. À coup de bibimbap et autres spécialités locales, son boum démarre à peine. Enquête | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.