Alors que la réouverture se profile, nombre de chefs et restaurateurs s’interrogent encore sur la composition de leurs équipes. Outre l’incertitude liée à la possibilité d’un reconfinement et à l’absence d’indicateurs quant au niveau d’activité des mois à venir, la crainte d’une fuite de la main-d'œuvre vers d’autres secteurs se fait aussi ressentir. Pour préserver l’attractivité de la restauration et l’adapter à un monde en crise, la nécessité de repenser en profondeur le management et la formation semble faire consensus | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.