Dans le sillage des acteurs du delivery, qui ont bénéficié de sommes colossales pour se développer, ceux de la dark kitchen sont aussi portés par des investissements massifs. Les financiers y voient l’opportunité de rendre pérenne un modèle d’alimentation qui semble correspondre aux attentes d’une partie des consommateurs mais peine encore à trouver l’équilibre financier | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.