Avec la fermeture des restaurants, de nombreux producteurs et productrices ont perdu des débouchés importants. La majeure partie d’entre eux s’est orientée vers les particuliers, via la vente à la ferme ou grâce à des plateformes. Face aux incertitudes qui persistent, tous sont convaincus de la nécessité de se diversifier | Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.