En 2013, les scientifiques alertaient sur l'invasion des océans par les méduses sur fond de réchauffement climatique. Afin de rétablir l'équilibre des écosystèmes marins, la solution consistant à les consommer avait alors été évoquée dans un rapport publié par l'ONU. Si l'idée même d'engloutir cette masse gélatineuse tend à répugner les Européens, les Asiatiques, eux, la consomment depuis belle lurette. Alors, pourquoi pas nous ? / Article réservé aux abonnés ATABULA
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.