Après avoir cassé les codes de la gastronomie en France, le Fooding ambitionne de s’étendre à l’international. Un objectif de longue date porté jusqu’à aujourd’hui par des événements ponctuels et, plus récemment, par les prix distribués à Londres, New York et Mexico à l’occasion de son « Priceless cities best new bistro ». Analyse de l’image du Fooding à l’étranger / Article réservé aux abonnés
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.