Depuis le 1er octobre, le Ghana et la Côte d’Ivoire, qui produisent à eux seuls 65% des fèves de cacao dans le monde, soumettent leurs acheteurs à une taxe de 400 dollars par tonne de matière première / Article réservé aux abonnés ATABULA+
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.