Il n’y aura pas de procès Taku Sekine. Le chef a mis fin à ses jours dans la nuit du lundi 28 au mardi 29 septembre. À la question du pourquoi, inévitablement, les accusations portées contre lui pour viols et agressions sexuelles s’imposeront comme la cause première. Sa femme, Sarah Berger a clairement exprimé sa […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.