C’est un communiqué de presse piquant et cinglant qu’a envoyé l’Alliance Slow Food des Cuisiniers ce mardi 27 avril. Dans un ton direct et des mots choisis qui ne laissent planer aucun doute sur le peu d’estime qu’à l’Alliance pour cette « sphère people de la cuisine », ce court texte pose les grands problèmes d’une profession tout autant solidaire que profondément divisée.
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.