Hubert Jan, président d’Umih Restauration : « La plupart des demandes de prêts garantis par l’État sont refusées à cause de découverts trop conséquents »

Prudent sur les chiffres des faillites à venir, le président d’Umih Restauration estime que les chiffres d’affaires des restaurants chuteront de 50% après leur réouverture. Il esquisse également quelques pistes pour permettre aux établissements d’ouvrir le plus rapidement possible / Article réservé aux abonnés ATABULA+

La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.