Le Gault & Millau a dégainé le premier. Jeudi 4 octobre, le restaurant Sadarnac ouvrait ses portes rue Sainte-Blaise (Paris 20e arrondissement). Dès le lendemain, le site du guide jaune affichait deux toques et une jolie note de 13,5 pour la table dirigée par la cheffe Lise Deveix. Une réactivité du guide qui s’explique aisément : il lui a accordé, il y a quelques mois, la Dotation Gault&Millau pour les jeunes talents. Dès le lendemain, nous avons donc rappliqué pour voir si cette table valait le coup. 20h45, c’est le grand vide : pas un client assis sur les grandes banquettes rouges. L’ouverture s’est faite sans tambours ni trompettes ; il faut dire que la veille de l’ouverture, les chaises n’avaient pas encore été reçues. Sur le fil donc.

Alors que nous nous apprêtions à toute la tolérance qu’une telle situation exige, les assiettes (menu mystère en trois ou cinq services) défilent rapidement. Et, surprise, tout est nickel, inventif et virevoltant, frappée de l’évidente sincérité de Lise Deveix. La jeune femme est allée à bonne école : Alain Solivérès, Manu Martinez et Akrame Benallal. De ce dernier, elle retient la grande humanité ; de Manu Martinez, elle retient la rigueur et l’envie de faire plaisir à ses clients et à ses équipes. « C’est chez lui que j’ai le plus appris » glissera-t-elle en fin de repas, un petit verre de calva en main et des mots éjectés  à la vitesse de la mitraillette. Une pile électrique qui ne demande qu’à décharger ce trop plein d’envie dans les assiettes.

La cheffe Lise Deveix en cuisine, vue de la salle

Totalement nature et décontractée, la cheffe est manifestement heureuse de son nouveau restaurant. Pourquoi ici, certes dans une jolie rue piétonne mais éloignée du flux et de la manne des beaux quartiers ? « Parce que je viens d’un quartier similaire et que je me sens bien dans une rue où la mixité sociale est une richesse ». Voilà qui fait plaisir à entendre. Si le soir, les menus peuvent effrayer (à tort) une clientèle peu habituée à cette offre « mystère », le midi, la formule à 20 euros devrait séduire la clientèle locale.

Sadarnac (en référence à la ferme familiale) est une réussite totale, marquée par l’exceptionnelle personnalité de Lise Deveix qui envoie des uppercuts gustatifs à répétition, incontestablement inspirés par l’expérience Akrame à sa meilleure époque. On en redemande ! Vins « nature » gentiment tarifés, service guindé juste pour faire genre (mais qui va rapidement trouver la vitesse de croisière du quartier), cadre propret comme il faut. Sadarnac est une petite bombe atomique prête à exploser dans un arrondissement parisien qui n’attendait que ça. Viva Sadarnac !

________

Sur le même sujet Découvrez toutes nos critiques de table dans la rubrique Atabul’à table

________

Pratique → 17, rue Sainte-Blaise, Paris 20e arr. – 0888 – Ouvert du mardi au samedi, de 12h à 14 et de 19h à 22h – 0769976152 – www.restaurantsadarnac.fr

________

Photographie → © FPR Atabula

[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »SiteOrigin_Widget_Headline_Widget »][/siteorigin_widget]
[siteorigin_widget class= »Recent_Posts_Widget_With_Thumbnails »][/siteorigin_widget]