Les initiés le savent : plus que les grandes tables dorées, ce sont les brasseries qu’il faut fréquenter en territoire palacier. Parce que les deux lieux puisent en partie dans les mêmes frigos. Parce que l’animation en salle y est moins obséquieuse. Et qu’il y a davantage de bruit, de vie, sans doute parce que […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.