Voilà que, pendant le service, un très proche du chef nous glisse à l’oreille : « Ici, on retrouve le William Ledeuil du début ». Nulle critique sous-jacente du William Ledeuil d’aujourd’hui, mais, au contraire, un émerveillement partagé devant les virevoltantes assiettes de Kitchen Ter(re), troisième table du chef ouverte juste avant l’été et située […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.