[divider]Temps de lecture[/divider] 2 minutes « En 1998, à l’ouverture du Café Mosaïc à Paris où je suis chef, je fais un dessert qui s’appelle ‘l’Orange à L’Orange’, une création au croisement d’une simple ligne lue dans un bouquin, La cuisine du marché de Paul Bocuse me semble-t-il (une recette sans rapport avec le produit que […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.