Le document a été découvert dans les archives nationales de Santiago par un groupe de chercheurs chiliens, menés par l’Argentin Pablo Lacoste. Dans ce texte de 1773, un notaire de l’Empire espagnol signale la vente de Pisco dans une propriété du nord du Chili, utilisant la dénomination un siècle avant même que le Pérou ne […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.