Ézéchiel Zérah /

Nicolas ChatenierSelon nos informations, le consultant en communication culinaire Nicolas Chatenier va succéder à l’italien Andrea Petrini, en place depuis près d’une décennie, au poste de président France des World’s 50 Best, liste des cinquante meilleures tables de la planète créée par la revue britannique Restaurant en 2002. Une sélection médiatique qui a notamment permis de dynamiser la visibilité internationale d’une poignée d’établissements parmi lesquels El Bulli, El Celler de Can Roca et Mugaritz en Espagne, NOMA au Danemark, The Fat Duck au Royaume-Uni, Osteria Francescana en Italie, Alinea aux Etats-Unis…

Cette prise de fonction symbolique ne surprendra pas les observateurs attentifs des milieux gastronomiques, cet homme de l’ombre de 44 ans cultivant savamment ses réseaux. Missionné par la direction des World’s 50 Best pour la promotion de la dernière édition du classement dans l’Hexagone, il faisait aussi partie des personnalités auditionnées dans le cadre de la rédaction du rapport des 20 mesures pour 2020 en faveur de la gastronomie et de l’œnologie françaises commandé par le Quai d’Orsay. Dans un billet publié en juin 2015 sur Atabula, c’était une piste que nous évoquions déjà.

Patron de Peacefulchef, première agence spécialisée dans le management de chefs (Cyril Lignac, Alexandre Gauthier et Anne-Sophie Pic font ou ont fait partie de ses clients), créateur du concept Table Ronde à Paris et auteur du remarqué Mémoires de chefs aux éditions Textuel, Nicolas Chatenier a également été désigné délégué général de l’association des Grandes Tables du Monde par le président David Sinapian en 2015.

Faviconfondblanc20g

Ézéchiel Zérah / Photo Mickael Bandassak

Faviconfondblanc20gSUR LE MÊME SUJET

Nicolas Chatenier, nouveau président de la région France du World’s 50 Best : « Je souhaite apaiser le débat entre la France des cuisines et le World’s 50 Best Restaurant »

Mais qui est donc Andrea Petrini, président France des World’s 50 Best ?

Qui sont les jurés France des World’s 50 Best ?

50 Best Restaurant : juré, on ne m’y reprendra plus