par Gil Galasso / Il y a quelques mois, un dirigeant de l’UMIH 64 et maître restaurateur me demandait de lire le programme du nouveau Brevet professionnel Arts du Service et Commercialisation en Restauration. La profession avait donc décidé de maintenir ce mot « art » dans l’intitulé même du diplôme, comme c’est encore le cas pour […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.