[divider]Temps de lecture[/divider] 6 minutes C’est un chef de file sorti du rang. En ouvrant sa Régalade en 1992, Yves Camdeborde ne se contente pas d’encanailler le Tout-Paris à coups de terrines et de cornichons, il bouleverse le panorama culinaire parisien. Douze ans après – un bail ! -, le journaliste Sébastien Demorand, alors membre […]
La lecture de cet article est réservée aux abonnés Atabula+. Identifiez-vous si vous êtes déjà abonné(e) ou souscrivez à l’un de nos abonnements : Abonnement annuel Atabula+, Abonnement mensuel Atabula+ ou Abonnement annuel étudiant.